RDC: la VSV « choquée » par la tentative d’enlèvement de l’épouse de Paul Mwilambwe

proces de chebeya

L’ONG La Voix des sans voix (VSV) se dit choquée par la tentative d’enlèvement à Lubumbashi de Dadi Bumba Mayalale, épouse de Paul Mwilambwe. Ce dernier est un policier congolais condamné par contumace dans le procès de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Il vit actuellement au Sénégal. Il est considéré comme un témoin clé dans l’affaire de l’assassinat de deux défenseurs des droits de l’homme. 

« Mardi 08 juillet 2014, de retour d’une course au marché, madame Dadi Bumba Mayalale est interceptée au passage et happée par un homme armé non autrement identifié descendu d’une voiture taxi à bord de laquelle se trouvait M. Thierry Mande », rapporte la VSV dans un communiqué publié mercredi 9 juillet.

A en croire l’ONG de défense des droits de l’homme, l’épouse de Paul Mwilambwe « n’a eu la vie sauve que grâce à sa résistance et à  l’intervention des passants ».

Pour le directeur exécutif de la VSV, Dolly Ibefu, cette tentative d’enlèvement est la suite de plusieurs faits qui témoignent de la pression exercée sur cette dame.

« C’est depuis longtemps que tous ceux qui étaient impliqués dans l’assassinat de Floribert, donc les proches du général et même ceux qui ont fui, ont toujours demandé à la dame de demander à son mari de retourner au pays. Et comme la dame résiste, c’est pourquoi ils ont commencé à procéder à des actions violentes », affirme-t-il.

La VSV demande à l’Etat congolais de garantir la sécurité de l’épouse de Paul Mwilambwe et toute sa famille. L’ONG réclame également une enquête indépendante au sujet de cette tentative d’enlèvement.

La Voix des sans voix demande aussi l’interpellation de Thierry Mande « qui se trouvait à bord de la voiture où se trouvait l’homme armé qui a tenté d’enlever » l’épouse de Paul Mwilambwe.

A en croire cette ONG, Thierry Mande est le secrétaire particulier du Général John Numbi, chef de la police congolaise au moment de la mort de Floribert Chebeya, considéré par les parties civiles comme le suspect numéro 1 dans cet assassinat.

Paul Mwilambwe est considéré comme un témoin clé dans l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. En 2012, il avait fait des révélations au journaliste belge Thierry Michel, auteur d’un documentaire sur l’affaire Chebeya.

Dans ce témoignage, le major Paul Mwilambwe avait mis en cause le général John Numbi, ancien patron de la police congolaise, dans l’assassinat de deux défenseurs des droits de l’homme. Il avait également donné des indications sur l’endroit où Fidèle Bazana aurait été enterré. Le corps de ce dernier n’a jamais été retrouvé. Les avocats des familles Chebeya et Bazana ont demandé la comparution de  Paul Mwilambwe lors du procès en appel de ce double assassinat. Sans succès. Ce procès en appel est suspendu depuis mai 2013.

Pour obtenir la comparution de Paul Mwilambwe devant la justice, les avocats du Groupe d’action judiciaire (GAJ) de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et des familles de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana ont déposé lundi 2 juin une plainte devant la justice sénégalaise avec constitution de partie civile.

Source: http://radiookapi.net/actualite/2014/07/10/rdc-la-vsv-choquee-par-la-tentative-denlevement-de-lepouse-de-paul-mwilambwe/#.U77UURYnGeA

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s