Sous pression, Kimbuta d’accord pour le meeting des opposants le lundi à Ndjili

kimbutaYango

(KINSHASA)- Les ténors de l’opposition radicale et le gouverneur de la ville de Kinshasa se sont accordés pour que le meeting prévu par l’opposition se tienne lundi à la place Sainte Thérèse de Ndjili sans casse.

Ils ont échangé longuement samedi à l’Hôtel du gouvernorat de Kinshasa. Le gouv a demandé aux opposants d’être responsable et de sensibiliser les militants de leurs partis politiques pour qu’il n’y ait pas des troubles. ‘‘J’autorise la tenue dudit meeting le lundi 04 aout 2014 de 10h00 à 15h00 et vous invite, conformément au décret-loi n°196 du 29 janvier 1999 portant réglementation des manifestations et des réunions publiques à assurer l’encadrement efficient de vos
militants ou sympathisants de façon à préserver l’ordre public avant, pendant et après’’, peut-on lire dans la lettre d’accusé de réception du gouverneur de la ville. Il a instruit Célestin Kanyama, le chef de la police ville de Kinshasa de prendre toutes les dispositions pour assurer la sécurité du lieu et des participants. ‘‘Le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa et le bourgmestre de la commune de Ndjili, qui me lisent en copie, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de prendre les dispositions sécuritaires requises’’, a rappelé Kimbuta. Au cours de la réunion, les responsables de l’Udps, l’Unc et l’Ecidé se sont engagés à encadrer les partisans de l’opposition pour éviter tout débordement. Ils ont également donné des indications au gouverneur sur  l’heure du début du meeting et de la fin. ‘‘Le meeting va commencer à 10h00 et va se terminer à 15h00 à la place Sainte Thérèse de Ndjili. Nous avons harmonisé avec le gouverneur Kimbuta. Donc, il ne s’agissait pas d’une quelconque autorisation que nous devions avoir de sa part’’, a indiqué l’opposant Martin Mukonkole, très actif dans l’organisation de l’opposition. Face à la pression, le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa n’avait pas de choix que de reculer, a rappelé Jean Claude Vuemba, le président du MPCR. Les opposants ont mis des stratégies en place afin de mobiliser le maximum des gens pour le lancement de l’opération ‘‘Kabila dégages’’. Ils comptent rassembler plus de cent mille personnes pour montrer à la face du monde que les congolais ne veulent plus de Kabila et son régime. Des réunions se succèdent dans leurs états-majors pour la réussite de ce premier grand rassemblement populaire qui devra s’étendre, dans les prochains jours, dans d’autres coins de la ville de Kinshasa et dans toutes les provinces du pays.

source:7sur7.cd

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s