Daddy battu à mort pour 50 € à Matonge

Daddy-battu-à-mort-pour-50-€-à-Matonge

Le quartier Matonge est à nouveau montré du doigt suite à une bagarre fatale.

En ce dimanche matin, les fêtards terminent leur soirée dans les établissements encore ou-verts à 6 h du matin. Au café Casa Latina, un quadragénaire surnommé Daddy croise alors John. Depuis le jeudi précédent, les deux hommes sont en conflit pour une dette de 50 €.

L’heure tardive et l’alcool accentuent la tension. Daddy préfère quitter les lieux mais il est poursuivi par son adversaire et certains des amis de ce dernier.

Un habitant du quartier raconte : « Le ton est monté entre les deux et John a pris une batte de base ball. Il aurait porté un coup au niveau de la tête de Daddy. John est petit et il aura voulu avoir le dessus sur Daddy« .

Gravement blessée, la victime s’écroule au sol. Les secours et la police arriveront rapidement sur les lieux. John et un ami sont arrêtés tandis que Daddy est emmené aux urgences, où il décédera des suites d’une hémorragie cérébrale.

Un juge d’instruction a été désigné, la machine judiciaire se met en marche. John est inculpé de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner tandis que son ami est libéré. Le drame remet à nouveau le quartier ixellois Matonge dans les pages faits divers des journaux et certains iront jusqu’à parler de règlement de compte entre dealers mais les habitués du quartier dénoncent une propagande sécuritaire. Une habitante témoigne : « Daddy, il était toujours correct, poli et était plutôt du genre à calmer les choses. John, c’est autre chose. Il en a fait des bêtises et il a été arrêté pas mal de fois.«

Marié et père de deux petites filles, la victime résidait à Nivelles mais était venue passer quelques jours à la capitale suite à des problèmes conjugaux. On est loin du conflit entre membres d’une bande urbaine.

Haut lieu du trafic de stupéfiants dans la capitale, chaque rixe refait monter à la surface les préjugés. Pourtant, les autorités communales tentent de remettre le calme. Bea Diallo (PS), député-echevin ixellois, est touché par ce nouvel événement tragique : « Il faut que ce quartier ait une politique préventive de fond. Il faut des projets pour remettre les jeunes dans le droit chemin et il faut que la justice sanctionne aussi les acheteurs de stupéfiants afin qu’ils ne tournent plus dans Matonge, à le recherche d’un dealer. Si la commune me donne les moyens, je veux remettre le quartier sur de bons rails en utilisant la médiation, le sport et la connaissance des habitants. Tout n’est pas négatif à Matonge, loin de là !«

source:www.afriquequotidien.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s