RDC : 145 volontaires de santé communautaire au Bas-Uélé pour contenir l’épidémie d’Ebola

20140721-EBOLA-slide-4D15-superJumbo

Cent quarante-cinq volontaires de la Croix-Rouge de la RDC et des agents de la santé communautaire sont déployés dans la province du Bas-Uélé, indique le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) dans un communiqué publié mardi 30 mai. D’après la source, ces personnes ont pour mission de contenir l’épidémie d’Ebola, déclarée dans cette partie du pays depuis le 12 mai.

L’UNICEF fait remarquer qu’il n’y a pas de traitement pour la maladie à virus Ebola et que l’un des moyens de s’y protéger est la sensibiliser de la population, en collaborant avec les travailleurs de santé et les communautés.

« Nous avons vu dans les épidémies précédentes que travailler en étroite collaboration avec les travailleurs de santé et les communautés est le moyen le plus efficace pour informer rapidement le public sur les moyens de se protéger contre la maladie à virus Ebola et de prévenir sa propagation », note le représentant intérimaire de l’UNICEF en RDC, Dr Tajudeen Oyewale.

Dans leur travail de sensibilisation, ces volontaires devront fournir des informations de prévention aux populations locales sur la façon de chlorer l’eau, de désinfecter les foyers pour arrêter la maladie et sur des pratiques funéraires sécurisées, car les personnes décédées du virus Ebola sont contagieuses, précise l’UNICEF.

Cette agence des Nations unies souligne la nécessité de cette collaboration, pour éviter que des rumeurs créent la panique et pour que les ménages reçoivent les bons messages pour se protéger contre la maladie.

L’épidémie d’Ebola a officiellement été déclarée par le ministère de la Santé le 12 mai. Deux personnes ont été déclarées, dont une personne est décédée.

Afin d’éviter la propagation de la maladie, toutes les personnes atteintes de fièvre hémorragique sont suivies et leur sang est analysé. Les situations sanitaires de toutes les personnes qui ont été en contact avec un cas soupçonné sont étroitement surveillées, ajoute le communiqué de l’UNICEF.

Dans le cadre de sa réponse à l’épidémie, le gouvernement de la RDC a décidé de rendre gratuit les services de santé locaux dans la zone de santé affectée de Likati pendant toute la durée de l’épidémie.

 

source:

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s